savioz fabrizzi architectes

deux maisons, lens
deux maisons, lens
deux maisons, lens
deux maisons, lens
deux maisons, lens
deux maisons, lens
deux maisons, lens
deux maisons, lens
deux maisons, lens

deux maisons, lens

 

maître de l'ouvrage :

privé

programme :

chambres, wc, salles de bain, cuisines, séjours, terrasses, garde-manger, buanderie, techniques, monte-voiture, parking, wellness, fitness, bureau, atelier, carnotzet, cave à vin

dates :

projet 2015

réalisation en cours

volume sia 116 :

6290 m3    

ingénieur civil :

alpatec sa, martigny

ingénieur cvs :

tecsa sa, conthey

ingénieur électricien :

pierre-etienne roux, sion

étude d'éclairage :

aebischer & bovigny, lausanne

 

les deux maisons se situent sur une prairie surplombant le village de lens et profitent d’une magnifique vue sur la vallée du rhône. les bâtiments au volume modeste et à la forme de simple parallélépipède avec toit à deux pans s’implantent dans la pente en respectant la topographie.

 

sous l’apparente simplicité de l’extérieur, on découvre un intérieur plus complexe où les différents niveaux sont mis en relation par des jeux de double hauteur. une importante partie du programme est enterrée et fait la liaison entre les deux maisons. cette dernière est éclairée par deux grandes tranchées formant des terrasses semi-enterrées orientées au sud et protégées ainsi des regards et du vent.

 

la structure des deux bâtiments est entièrement réalisée en béton apparent de teinte foncée. alors que l’intérieur présente une finition lisse, le béton est gratté à l’extérieur renforçant ainsi son caractère minéral.

à l’intérieur le béton foncé dialogue avec les agencements doublés par des tôles d’acier brutes et ces matériaux forment une certaine unité de teinte mettant en valeur les grandes ouvertures cadrant le paysage.

 

 

 

 


   

deux maisons, lens

les deux maisons se situent sur une prairie surplombant le village de lens et profitent d’une magnifique vue sur la vallée du rhône. les bâtiments au volume modeste et à la forme de simple parallélépipède avec toit à deux pans s’implantent dans la pente en respectant la topographie.
FR /  DE /  EN