savioz fabrizzi architectes

plan de quartier alcan, sierre, concours
plan de quartier alcan, sierre, concours
plan de quartier alcan, sierre, concours
plan de quartier alcan, sierre, concours
plan de quartier alcan, sierre, concours

plan de quartier alcan, sierre, concours

 

maître de l'ouvrage :

ville de sierre

programme :

plan d’aménagement détaillé pour le quartier de sous-géronde, propriété d’alcan

dates :

concours mai 2008

paysagiste :

paysagestion, lausanne

ingénieur circulation :

transitec sa, lausanne

ingénieur civil :

louis bonvin et fils, sierre

collaboration :

françois meyer architecture, sion

 

 

il y a environ 15'000 ans, une masse rocheuse d’au moins un km3 se met à glisser
des hauteurs de salgesch en direction de finges. cette masse entre en conflit avec l’écoulement des glaciers, qui vont la pousser, la transporter et l’étaler sur 12 km vers l’aval, jusqu’au-delà de granges. les eaux de fonte ont dû se frayer un passage à travers cette masse éboulée, donnant naissance à un relief tourmenté que le rhône a ensuite rempli de ses alluvions, en empruntant successivement divers passages (schématisés en bleu-vert). aujourd’hui, témoins de ces évènements, les collines de sierre émergent de la plaine du rhône, formant un paysage unique.

 

le projet s’installe dans un ancien passage du rhône, qu’il évoque par ses formes fluides et orientées dans le sens du courant. un espace de loisirs au caractère fort sur l’ensemble du site, qui s’adapte aux différentes situations, contourne le rond de peupliers, participe à l’élargissement du rhône, intègre les constructions existantes, traverse les nouveaux bâtiments et ménage de vastes espaces libres.

entre les collines abruptes, le parc relie le lac de géronde au fleuve actuel. les chemins irriguent le site jusqu’au rhône, relient les logements au parc, et s’élargissent parfois pour accueillir places de jeux, barbecues, tables de pique-nique...
le trafic routier est clairement limité aux abords du site.

 

 

 

 

à l’image des matériaux de l’éboulement, les bâtiments émergent, se déploient tels des rochers dans ce paysage, tout en laissant passer la vue, le vent, dans le sens du paléorhône.

 

chaque bâtiment s’adapte à la topographie future, tout en assurant une occupation rationnelle du terrain. les orientations permettent des vues et des dégagements variés sur l’ensemble du site. leur position crée une transparence visuelle qui permet d’apercevoir la falaise de la colline de géronde depuis la route de sous-géronde. les volumes sont accrochés le long de la route de sous-géronde à un espace regroupant des activités d’accueil et communautaires pour les habitants du quartier.

 

l’accès aux différentes cages d’escalier se fait au moyen de cheminements couverts situées au nord des bâtiments, elles permettent de s’immerger dans le parc en accédant aux entrées d’immeubles. la typologie de logements choisie permet de proposer un vaste choix de grandeur d’appartements, dont les espaces traversants expriment ainsi la liaison forte allant du lac de géronde au rhône. le travail en coupe offre des variations spatiales : cuisine surélevées, appartement en duplex, etc…

 

   

 

 

plan de quartier alcan, sierre, concours

le projet s’installe dans un ancien passage du rhône, qu’il évoque par ses formes fluides et orientées dans le sens du courant. un espace de loisirs au caractère fort sur l’ensemble du site, qui s’adapte aux différentes situations, contourne le rond de peupliers, participe à l’élargissement du rhône, intègre les constructions existantes, traverse les nouveaux bâtiments et ménage de vastes espaces libres.
entre les collines abruptes, le parc relie le lac de géronde au fleuve actuel. les chemins irriguent le site jusqu’au rhône, relient les logements au parc, et s’élargissent parfois pour accueillir places de jeux, barbecues, tables de pique-nique...
FR /  DE /  EN