savioz fabrizzi architectes

hôtel de la poste, sierre, transformation
hôtel de la poste, sierre, transformation
hôtel de la poste, sierre, transformation
hôtel de la poste, sierre, transformation
hôtel de la poste, sierre, transformation
hôtel de la poste, sierre, transformation
hôtel de la poste, sierre, transformation
hôtel de la poste, sierre, transformation
hôtel de la poste, sierre, transformation
hôtel de la poste, sierre, transformation
hôtel de la poste, sierre, transformation
hôtel de la poste, sierre, transformation
hôtel de la poste, sierre, transformation
hôtel de la poste, sierre, transformation
hôtel de la poste, sierre, transformation
hôtel de la poste, sierre, transformation

hôtel de la poste, sierre, transformation

 

maître de l'ouvrage :

bourgeoisie de sierre

programme :

restaurant 60 places, café 40 places, 14 chambres 3 étoiles, 1 chambre nuptiale

dates :

concours 2005, 1er prix

réalisation 2006-07

volume sia 116 :

4’200 m3

collaboration :

françois meyer architecture, sion

ingénieur civil :

alpatec sa, martigny

ingénieur cvs :

tecsa, sierre

ingénieur électricité :

yves roduit sàrl, sion

étude façades :

bcs sa, neuchâtel

photographe :

thomas jantscher

 

 

l’insertion du projet s’appuie sur une réflexion générale du lieu. historiquement, ce lieu est caractérisé par la complémentarité entre l'univers urbain de la rue du bourg et l’arrière cour, l'espace jardin, bordant le nord de la voie cff. notre projet met en avant le réaménagement des jardins de l'hôtel de ville. ainsi la décision fondamentale d'étendre les jardins de l'hôtel de ville jusque devant l'hôtel de la poste, où se trouvait un parking, pour établir directement la relation jardin - rue du bourg, donne naissance au projet : construire un pavillon dans le parc.

 

le projet joue sur cette relation « minéral – végétal » pour offrir une nouvelle construction cherchant à devenir le complément de l'hôtel de la poste construit au milieu du 18ème. alors que le volume existant, minéral, orthogonal et compact offre la protection nécessaire à l'espace des chambres, l'annexe légère propose une forme libre donnant un maximum de façade et établissant  des relations avec l'ensemble du jardin qui s’insère dans le parc telle la

 

tonnelle du voisin. il réalise l'infrastructure idéale pour jouir des jardins, renforçant l'idée d'offrir à tous les sierrois un espace public de qualité.

 

le café est maintenu dans sa position existante. la cuisine est en relation directe avec l'annexe, mais peut également trouver une relation fonctionnelle avec le bistrot. l'ascenseur dessert clairement les chambres et sa position permet de réaménager la cage d'escalier en libérant son vide central. une variété de chambre double et simple est proposée avec un équipements sanitaires de douche ou bains. elles sont personnalisées sur le thème des arbres. plutôt qu’un numéro, chaque chambre porte le nom d’une essence. le sol et la porte d’entrée de la chambre sont en bois de cet arbre. allongé sur son lit, on aperçoit au plafond une image imprimée, comme si l’on se couchait au pied de l’arbre. on trouve un salon d’étage pour terminer le parcours du couloir. une chambre exceptionnelle « chambre nuptiale », est proposée au sommet de la tour.

 

la qualité du projet réside dans l'association des deux espaces différents et complémentaires (le bâtiment de l'hôtel et l'annexe). la finesse constructive du pavillon est fondamentale pour créer se mélange d’intérieur - extérieur, par l’absence de limites à l’intérieur du jardin.

 

de sa conception à sa matérialisation le projet dirige son objectif vers une contribution au développement durable. le volume existant construit en 1766, est conservé. il a été isolé thermiquement, un système d’aération permet un confort accru et des dépenses énergétiques moindres. le restaurant se protège du rayonnement solaire à l’aide de rideaux extérieurs motorisés. une dalle de béton massive au sol garantie l’inertie thermique du bâtiment, une ventilation mécanique et une dalle active garantissent une température constante dans le restaurant.

 

l’hôtel de la poste a été sélectionné par patrimoine suisse dans le guide des plus beaux hôtels de suisse.

 

état avant transformation - façade nord - façade sud

   

hôtel de la poste, sierre, transformation

le projet joue sur cette relation « minéral – végétal » pour offrir une nouvelle construction cherchant à devenir le complément de l'hôtel de la poste construit au milieu du 18ème. alors que le volume existant, minéral, orthogonal et compact offre la protection nécessaire à l'espace des chambres, l'annexe légère propose une forme libre donnant un maximum de façade et établissant des relations avec l'ensemble du jardin qui s’insère dans le parc telle la tonnelle du voisin. il réalise l'infrastructure idéale pour jouir des jardins, renforçant l'idée d'offrir à tous les sierrois un espace public de qualité.
FR /  DE /  EN