savioz fabrizzi architectes

transformation, praz-de-fort
transformation, praz-de-fort
transformation, praz-de-fort
transformation, praz-de-fort
transformation, praz-de-fort
transformation, praz-de-fort
transformation, praz-de-fort
transformation, praz-de-fort
transformation, praz-de-fort
transformation, praz-de-fort
transformation, praz-de-fort
transformation, praz-de-fort
transformation, praz-de-fort
transformation, praz-de-fort
transformation, praz-de-fort
transformation, praz-de-fort
transformation, praz-de-fort
transformation, praz-de-fort
transformation, praz-de-fort

transformation, praz-de-fort

 

maître de l'ouvrage :

privé

collaborateurs :

jean-pascal moret, fabian wieland

programme :

chambres, wc, salles de bain, cuisine, séjour, terrasse, garde-manger, bûcher, techniques

dates :

projet 2014,

réalisation 2015-2016

volume sia 116 :

775 m3

ingénieur civil :

alpatec sa, martigny

ingénieur cvs :

tecsa sa, conthey

           

le grenier construit dans la deuxième partie du 19e siècle était originellement situé à l'entrée du village de praz-de-fort dans le val d'entremont, où il était laissé à l'abandon. dans le cadre de sa transformation, il a tout d’abord été démonté, puis remonté quelques kilomètres plus loin dans la vallée, à saleinaz.

 

à l'intérieur de l’enveloppe que constitue l'ancien grenier, une nouvelle structure indépendante et une peau intérieure est constituée. ce détachement de la structure permet une spatialité riche mise en place grâce à des demi-niveaux ouverts mis en relation les uns aux autres. ainsi, l'habitation est traitée comme un seul espace ouvert et continu, hiérarchisé par des différences de niveaux. les programmes de la chambre et du bureau qui sont les plus intimes sont placés dans la partie supérieure de la grange et surplombent les espaces du séjour et de la cuisine.

 

comme les seules ouvertures existantes étaient les portes permettant l'accès aux différents balcons, elles sont conservées et vitrées. en plus de celles-ci, le nombre de nouvelles ouvertures a été tenu au minimum afin de ne pas dénaturer la grange tout en offrant un confort supplémentaire. les nouvelles ouvertures ont été placées afin d'offrir des relations soit avec le contexte naturel environnant, soit avec l'enveloppe originelle suivant les situations.

le bardage extérieur formé par les ruchines existantes a été légèrement densifié dans l’idée d’obtenir des façades plus homogènes et proches de l’aspect historique de la grange et de laisser un certaine intimité aux utilisateurs des espaces intérieurs.

 

le socle qui a été reconstruit en béton brut apparent rappelle la minéralité du socle original. ce nouveau socle est lié à la grange par un bandeau vitré placé en retrait de la façade afin de minimiser sa présence. ce bandeau vitré permet d’offrir de la lumière naturelle aux espaces se trouvant dans le socle.

 

la nouvelle peau intérieure de la grange est traitée de façon homogène et est composée de panneaux de chêne, alors que les espaces dans le socle contrastent en étant traités avec des matériaux rappelant la minéralité extérieure.

 


   

 

transformation, praz-de-fort

à l'intérieur de l’enveloppe que constitue l'ancienne grange, une nouvelle structure indépendante et une peau intérieure est constituée. ce détachement de la structure permet une spatialité riche mise en place grâce à des demi-niveaux ouverts mis en relation les uns aux autres. ainsi, l'habitation est traitée comme un seul espace ouvert et continu, hiérarchisé par des différences de niveaux.
FR /  DE /  EN